Le Centre de Services (CDS)

Démarrage de l’audit physique biométrique de la fonction publique avant fin novembre (ministre)

L’audit physique biométrique, permettant à l’Etat d’avoir une parfaite maîtrise de la masse salariale mais aussi un fichier unifié, va démarrer d’ici la fin du mois de novembre. Cette annonce a été faite par le ministre de la Fonction Publique, du Travail et des Relations avec les Institutions, Mansour SY à l’issue d’une réunion de partage sur cet audit qui va durer 40 jours.

Au début de son magistère, le Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky SALL avait donné instruction à son gouvernement pour qu’on lui fasse le point sur les agents de la fonction publique. « Le nombre d’agents qu’on a à la Fonction publique ne correspond pas à celui qui existe au ministère des Finances. Cela veut dire qu’il y a des agents qui sont payés et qui ne sont pas dans le fichier de la Fonction publique. Il y a beaucoup de disparités », a déclaré, M. Sy.

M. Sy a souligné que « la masse salariale est importante…Elle s’élève à 447 milliards de FCFA, alors que certains ministères sont confrontés à des problèmes de ressources humaines, car le personnel qui va à la retraite n’est pas remplacé et la masse salariale continue d’augmenter ».

Toujours selon lui, la biométrie va permettre d’arriver à des « résultats jamais égalés » même si « plusieurs audits ont été faits mais il n’y a jamais eu de suivi ». Il a ajouté que « ces audits… permettront d’avoir la liste des agents de l’État qui travaillent, celle de ceux qui sont payés et qui ne sont plus ici, celle des agents qui sont payés et qui ne travaillent pas ». Les agents qui sont payés et qui ne travaillent pas seront sanctionnés de même que leurs complices, conformément aux dispositions de la loi.

Le directeur de l’Agence de l’informatique de l’État, Khassoum WONE a, pour sa part, expliqué que « la biométrie permettra d’identifier, de manière unique et certaine, chaque personne dans le fichier ». Cet audit réglera notamment le problème de nomenclatures entre les différents fichiers. Après cette phase d’audit, M. WONE informe qu’une phase contentieuse, coordonnées par les inspecteurs d’Etat, sera ouverte.

 

  •  l'ADIE assure la présidence du Secrétariat permanent, chargé de coordonner l'exécution des activités d'audit sur le terrain;
  •  l'ADIE va former et doter les différentes équipes, de valises biométriques  pour le recueil des données

ACTUALITES

Journées de sensibilisation sur la méthodologie d’évaluation des économies par le Doing Business (TeleDAC)

Performances économiques, Teledac a permis de traiter 226 demandes de permis de construire en 3 mois dans la capitale Sénégalaise.


Lire la suite

L’ADIE signe son contrat de performance 2014-2017 avec l’Etat du Sénégal

L’ADIE signe son contrat de performance 2014-2017 avec l’Etat du Sénégal

L’Agence De l’Informatique de l’Etat (ADIE) a procédé, ce lundi 30 juin 2014, à la signature de son...
Lire la suite

Semaine Nationale de Solidarité Numérique (SNSN) 2014 : un passeport pour l’émergence

L’ADIE organise du 16 au 23 avril 2014, la semaine nationale de solidarité numérique (SNSN) qui constitue une formidable opportunité de donner un écho favorable a...
Lire la suite

Lancement de la base de données géo spatiales prioritaires : un outil incontournable du 21ème siècle

Le Directeur Général de l'ADIE, M. Khassoum WONE, président du GICC, a présidé ce mercredi 26 mars 2014 dan...
Lire la suite

Collectivités locales : démarrage effectif de l’audit du personnel

Dans le cadre de la mise en œuvre effective de la fonction publique locale, l'audit organisationnel et des ...
Lire la suite

CONTRIBUTIONS

Directeur Général ADIE


Chers lecteurs,
L’ADIE entre résolument dans une nouvelle ère  dans la conception et la  mise en œuvre de la politique d’informatisation de l’Etat, avec la signature de son contrat  [ ... ]

Dans la même rubrique

ZOOM SUR

REDUCTION DE LA FRACTURE NUMERIQUE

 

CHAT/CSN

 

GIRAFE

 

TELEPHONIE DE L'ETAT

NEWSLETTER