Vous êtes ici

  African digital Tour : Administration et numérique au menu des échanges
African digital Tour : Administration et numérique au menu des échanges

La 9ème édition du African Digital Tour  s’est déroulée au Sénégal ce 4 juillet 2019. L’Agence De l’Informatique de l’Etat, partenaire de cette activité initiée par CIO-Mag, a activement participé aux panels qui portaient sur  les thèmes « Administration et numérique – mettre le numérique au profit d’une administration plus efficace. Mise en avant des initiatives déjà mises en œuvre en Afrique » et  « La réglementation en matière de données personnelles et l’Etat (pouvoirs de police et ordre public) [Panorama de la règlementation en matière de protection des données dans le monde] ». Des panels auxquels ont respectivement participé le Directeur général de l’ADIE M. Cheikh Bakhoum et M. Ibou Ba Conseiller du Directeur général de l’ADIE.

Le panel sur l’Administration électronique, modéré par le Conseiller Spécial et Coordonnateur de l’Unité Digitale de la Présidence M. Ousmane Thiongane, a permis de faire un focus sur les avancées enregistrées par l’Etat du Sénégal sur ce volet. La digitalisation de l’Administration, gage d’efficacité, est devenue une exigence sociale de l’avis de M. Bakhoum. Le Gouvernement, à travers le Plan Sénégal émergent dont le numérique est l’un des piliers,  s’est engagé dans ce sens. 

Le Directeur général de l’ADIE est revenu sur les réalisations de l’Etat en termes de connectivité en fibre optique (4500 km) et de l’interconnexion des bâtiments administratifs. En outre, il a parlé des projets de dématérialisation en cours et des résultats jusque-là obtenus, ainsi que du volet hébergement et sécurité des données de l’Etat. 

Toutefois, M. Cheikh Bakhoum a souligné les différentes contraintes majeures pour une Administration électronique. Il s’agit principalement de la  gouvernance pour une cohérence des systèmes d’information et une rationalisation des dépenses, de la question du financement ou encore de quelques réticences notées chez certains acteurs. Ce dernier point devrait être résolu à travers une bonne politique de conduite du changement. 

Ailleurs en Afrique, le processus devant aboutir à une Administration électronique a déjà été enclenché avec des résultats variables d’un pays à un autre. Le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont cités parmi les bons exemples en la matière d’après M. Serge Piera, Directeur Secteur public SAP Afrique.
Au niveau mondial, l’Estonie fait figure d’exemple de réussite avec plus de 1500 applications en ligne ou encore 98% de la population qui disposent d’une carte d’identité électronique. Mais ces résultats ont été obtenus avec le temps. Le processus a commencé en 2000 en Estonie indique le panéliste Serge Piera.

Lors du conseil des Ministres de ce 03 juillet 2019, le Président de la République M. Macky Sall a de nouveau invité le Gouvernement à accélérer la digitalisation de l’Administration, a rappelé M. Thiongane. Il rajoute que le Citoyen a lui-même hâte que l’Administration se digitalise. 

 

RD/COM/ADIE

 

05.07.2019