Vous êtes ici

  Intranet Administratif
Intranet Administratif

Un réseau d’interconnexion...

L’Intranet administratif, c’est d’abord un projet d’infrastructure technique qui se traduit par la mise en place d’un réseau gouvernemental haut débit pour la voix, la vidéo et les données. Ce réseau est basé sur une boucle optique qui réunit 8 noeuds principaux :

  •     L’Assemblée Nationale ;
  •     Le ministère de l’Economie et des Finances ;
  •     Le ministère de l’Intérieur ;
  •     Les ministères situés au camp Lat Dior ;
  •     Le ministère des Affaires étrangères ;
  •     Le Building administratif ;
  •     La Présidence ;
  •     L’Agence de l’informatique de l’Etat.

Cette boucle est raccordée, par des bretelles en fibre optique, à une vingtaine d’autres nœuds correspondant à des sites abritant chacun un cabinet ministériel. C’est ainsi qu’il a fallu creuser à travers les artères du centre ville de Dakar dix (10) kilomètres de tranchées abritant trente (30) kilomètres de fibre optique.

Une infrastructure radio permet de couvrir toute la presqu’île du Cap Vert jusqu’à Rufisque à partir d’une antenne située sur le toit du building administratif.

C’est au total cinquante trois (53) sites du gouvernement  qui sont réunis dans un réseau d’interconnexion à haut débit permettant de transporter des flux de données, la téléphonie ou la vidéo.

Des sorties de larges bandes sont créées sur ce réseau pour le raccorder à internet et aux différents réseaux téléphoniques (Sonatel, Sentel…).

L’utilisation des technologies de pointes empruntées aux opérateurs de télécommunications (VPN, MPLS, VMAN, VPLS) permet de distinguer les flux, de contrôler la qualité de service et d’assurer la sécurité.

Des réseaux locaux...

En plus du réseau d’interconnexion, le Projet Intranet Administratif a inclus un volet « LAN ministériel » avec pour objectif la réalisation, au sein de chacun des sites (cités plus haut), d’un réseau local permettant à tous les agents l’accès à l’Intranet. A titre d’exemple, le câblage du Building Administratif (un bâtiment de dix (10) étages abritant en son sein sept (7) ministères) a été complètement repris le dotant d’un réseau Ethernet de plus de trois mille (3000) prises utilisées aussi bien pour les données que pour la téléphonie.

Un Centre de Ressources...

L’Intranet Administratif s’appuie sur un centre de ressources, c’est-à-dire un centre informatique moderne pour desservir toutes les structures. D’une capacité exceptionnelle, ce centre est un outil au service de l’Intranet administratif.

Il comprend :

  •     Un centre d’hébergement d’applications transversales de l’Etat ;
  •     Une plateforme de services de communication destinée :
  •  à la vidéo conférence,
  • à la   téléphonie sur IP,
  • etc.
  •     Un centre de contrôle et de gestion du réseau ;
  •     Un centre de support et d’assistance aux usagers (Hotline).

Un portefeuille des services...

L’Intranet Administratif, c’est également des services et outils immédiatement disponibles pour les usagers. En effet, en accédant à travers le réseau au Centre de Ressources, les usagers peuvent disposer de :

    La téléphonie IP :

  •         Gratuité entre les sites du gouvernement au sein d’un réseau autonome et sécurisé;
  •         Offrant des services avancés : conférences téléphoniques, messagerie téléphonique ;
  •         Couplée avec un service d’annuaire en ligne ;
  •         Permettant à tout agent de l’administration de retrouver les coordonnées d’autres agents.

     La vidéoconférence

La vidéoconférence qui couvre la Présidence de la République, la Primature, des cabinets ministériels, des gouvernances, des hôpitaux et universités. La plateforme de visioconférence permet aux responsables de l’Etat de se réunir à deux ou plusieurs ;
Le réseau Intranet Administratif offre également à toutes les structures de l’Etat un accès sécurisé et haut débit à l’Internet. Il offre également la possibilité d’avoir un serveur de messagerie dans le domaine gouv.sn avec une boite électronique pour chaque agent;

Un portail collaboratif :

A travers le portail collaboratif CPS (Collaborative Portal Server) basé sur les logiciels libres, l’Intranet Administratif offre un outil de productivité et d’efficacité pour tous les pouvoirs publics. La mise en place de ce bureau virtuel permet à chaque agent public d’avoir un portail personnalisé selon son service et son profil. L’espace collaboratif, ainsi créé, devra faciliter le partage des données;

Des premières applications globales (GRH, GRM) :

L’application de gestion des ressources humaines (GRH) et des ressources matérielles (GRM) devra moderniser et simplifier les procédures qui touchent chaque structure administrative. En ce qui concerne la gestion des ressources humaines, l’Intranet Administratif va favoriser la fiabilisation et l’unification des fichiers du personnel de l’Etat, l’automatisation des actes d’administration et de gestion du personnel de l’Etat et la décentralisation des traitements au niveau des SAGE et DAGE.

La consolidation et l’extension de l’infrastructure-réseau…

 Dans ce domaine, l’Agence De l’Informatique de l’Etat (ADIE) a, entre autres, finalisé les volets suivants : 

  • la mise en place d’un cœur de réseau fibre optique de trente (30) kilomètres articulé sur une boucle redondante au centre ville de Dakar ;
  • le déploiement de près de cinq cent (500) kilomètres de câble en fibres optiques reliant le cœur du réseau de Dakar à six (6) autres capitales régionales (Thiès, Louga, Saint-Louis, Diourbel, Kaolack et Fatick) via le site du Technopole ;
  • l’instauration d’un réseau de téléphonie mobile 3G avec la technologie CDMA EVDO composé de 44 stations de base (BTS) couvrant 11 capitales régionales (Dakar, Thiès, Louga, Saint-Louis, Diourbel, Kaolack, Fatick, Matam, Tambacounda, Kolda et Ziguinchor) ;
  • la distribution de 12 000 terminaux mobiles et fixes sans fil CDMA aux agents de l’Administration
  • l’appui au projet de télémédecine par l’interconnexion et l’équipement en terminaux de vidéoconférence de cinq (5) hôpitaux de niveau 1 ; 
  • la mise en place d'un réseau Wimax 802.16-2004 sur 35 départements qui permet d'offrir un accès internet haut débit,  de la téléphonie voix sur IP (VoIP), un accès à l'intranet administratif aux différentes gouvernances, préfectures et services administratifs régionaux.

Ce projet, réalisé avec la coopération coréenne, a permis l’interconnexion et l’équipement de 665 structures de l’Administration à travers le réseau Wimax.

Vers une extension de 2000  km de fibre…

Pour améliorer, consolider l'existant et étendre le réseau vers les régions non couvertes, l'Etat du Sénégal a signé un accord cadre avec la République Populaire de Chine pour un montant de  50 millions de dollars US. Ce montant va financer la phase 2 du projet e-gov. Ce projet permettra notamment de faire une extension de mille (2000) kilomètres de fibre optique.