Vous êtes ici

  Présence au travail: un système de pointage déployé dans 5 ministères pilotes
Présence au travail: un système de pointage déployé dans 5 ministères pilotes

Ce Jeudi 13 Avril 2017, le Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a abrité une importante manifestation. En effet, M. Mansour Elimane KANE, Ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, Mme Viviane Laure Elizabeth BAMPASSY, Ministre de la Fonction Publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public et M. Cheikh BAKHOUM, Directeur général de l’ADIE ont procédé à l’inauguration d’un nouveau dispositif de pointage déployé dans ledit ministère avec l’appui technique et informatique de l’ADIE.

Cet outil opérationnel au sein de l’ADIE depuis deux ans est un système intégré de gestion des ressources humaines qui vise à renforcer chez les agents de l’Etat, le culte de l’assiduité et du respect des horaires à travers le contrôle du temps de travail. Cette modernisation dans la gestion du temps de présence est accompagnée par l'attribution de cartes professionnelles pour tous les agents cenrôlés. Cette carte multi fonctionnelle personnalisée par l'ADIE, appelée aussi badge professionnel, servira pour d'autres innovations qui seront déployées prochainementet dont l'objectif est l'efficience dans l'administration.

Actuellement en phase pilote, le dispositif est implanté dans cinq (5) départements ministériels, à savoir le ministère de la Fonction Publique, de la Rationalisation des Effectifs et du Renouveau du Secteur public qui en est le principal bénéficiaire, le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, le ministère de la Justice, et le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. 

M. KANE qui a eu l’honneur d’accueillir cette inauguration symbolique effectuée à 08H00, soit l’horaire précis du démarrage du service dans l’administration sénégalaise, s’est félicité de cette avancée technologique. « Ce système de pointage est un outil d’aide à la décision ; il va contribuer à l’accroissement des performances des agents », s’est réjoui le ministre en charge des Infrastructures.

Pour sa collègue en charge du Renouveau du Service public, cet outil permettra aussi d’humaniser les relations entre les managers et leurs collaborateurs : « humaniser les rapports, c’est aussi d’aller chercher l’explication lorsque vous remarquez, de façon continue, qu’un agent n’est pas à son poste, et de ne pas aller vers une sanction automatique, parce qu’il y a des vies et un impact social derrière tout cela », raisonne Mme BAMPASSY. Elle n’a pas aussi manqué de préciser que ce mécanisme est la combinaison de non seulement un système de pointage, mais également d’un dispositif de vidéo-surveillance qui permet d’en assurer efficacement le suivi.

L’administration a, par le passé, essayé de mettre en place des méthodes de suivi de la présence au travail sans que cela n’aboutisse aux résultats escomptés. Avec ce nouveau mécanisme, les autorités présentes n’ont pas fait mystère de leur espoir de voir ce dispositif répondre aux attentes. Un espoir permis au vu de l’expertise apportée en amont par l’Agence De l’Informatique de l’Etat conformément à sa mission de coordination des projets informatiques de tous les démembrements de l’Etat.

M. Cheikh BAKHOUM a d’ailleurs rappelé le rôle permanent que joue l’ADIE dans la gestion de ce système notamment en matière de transfert, d’hébergement et de sécurisation des données issues du dispositif. L’occasion a été, enfin, saisie par le DG de l’ADIE pour annoncer le déploiement prochain de l’outil de pointage dans tous les autres ministères et dans certains services rattachés et autres structures de l’Etat.

BN/AS/ABT/COM

15.04.2017