Vous êtes ici

  Retour sur la participation de L’ADIE à la 2ème édition du SIPEN
Retour sur la participation de L’ADIE à la 2ème édition du SIPEN

Le salon international des professionnels de l’économie numérique de Dakar (SIPEN) s’est ouvert le mardi 21 février 2017 au King Fahd Palace. Cette deuxième édition, qui a accueilli des experts internationaux, a eu pour thème « Le numérique vecteur de développement et d’intégration économique et social ». L’ADIE a pris part à ce rendez-vous international à travers une participation à deux panels.

Omar MAR, Directeur des Services de l’Ingénierie de l’ADIE, est intervenu sur la thématique : « DEMONSTRATIONS : solutions pour une administration numérique » et a axé sa communication sur l’apport des TIC pour une administration performante. Il est ainsi revenu sur l’appui de l’ADIE aux collectivités locales à travers la dématérialisation des procédures administratives. Pour lui, celle de l’état civil « n’est pas un défi technologique, mais une politique de l’Etat ». A cet effet, monsieur MAR appelle à une collaboration accrue entre, l’administration centrale, l’ADIE et le secteur privé pour accélérer le processus de la dématérialisation des procédures. Cheikh Tidiane SECK, modérateur de ce panel et non moins ancien DG de l’ADIE, a tenu à rappeler que l’Inde avec une population de 1,3 milliard est parvenue à relever ce défi en moins de 4 ans.

Abdoul Aziz GUEYE, Directeur de la Sécurité des Systèmes d’Informations de l’Etat (DSSIE), de l’ADIE qui a participé aux échanges sur la « Cyber-Sécurité Et Confiance Numérique : Ou en est l’Afrique ?»  a abondé dans le même sens que son collègue concernant la gestion des grands défis du secteur des TIC avec l’ensemble des acteurs. La cybercriminalité est d’actualité et le fait que chaque structure travaille de son côté pour une solution, n’aboutit pour le moment à rien, souligne-t-il.

M. GUEYE n’a pas manqué de revenir sur l’ensemble des textes et lois réglementaires que l’Etat a mis en place pour combattre ce fléau. Il a notamment révélé quelques aspects du dispositif mis en place par l’ADIE pour faire face aux attaques cybercriminelles. « L’ADIE a travaillé pour la consolidation de la souveraineté numérique du Sénégal à travers notamment la mise en place devenue quasi effective d’un Point d’échange Internet (IXP) », ajoute M. GUEYE qui s’est également félicité de  la mise en place d’une infrastructure de gestion de clés pour l’administration par l’ADIE.

Le salon a été l’occasion pour les experts de faire un tour d’horizon de l’état d’avancement du déploiement  du numérique en Afrique qui fait aujourd’hui l’objet de fortes convoitises de la part des grandes entreprises internationales du secteur. 

MT/COM

22.02.2017